Archive for the 'Uncategorized' Category

Gauche, droite, gauche, droite

Ce soir, la gauche de la gauche a un martyr de plus. Elle s’en émeut et s’en gargarise. Elle manifeste, s’exprime par adjectifs – ignoble, odieux, barbare, etc. – et fait de longues phrases dédiées à son émotion. Elle s’écoute et meugle le chant des patriotes. Elle plaque sur un acte crétin, une mort pas encore froide, son petit catalogue de poncifs éculés.

Pauvre bonhomme de 19 ans, tué par des cons dangereux.

Alors non, il n’y a rien de glorieux à crever si jeune pour ce que l’on croit être ses idées. Il y a cent ans, peut-être, quand les pouvoirs étaient bien plus définis, y avait-il un certain panache à s’exposer à la violence au nom du progrès humain. Mais se faire dégommer la gueule à la sortie d’une vente privée par trois débiles en liberté, cela n’a aucun sens.

Faire sciences-po quand on est aussi idéologiquement marqué non plus, d’ailleurs.

La politique n’est pas la guerre. Si on veut gagner, il faut devenir militaire. Si on veut faire triompher des idées, il; est préférable d’apprendre que tout le monde ne danse pas dans le même sens et que le progrès de l’humanité passe probablement autant par des changements radicaux que par la capacité à se laisser personne, même le dernier des connards, au bord du chemin.

La simplification, la pente facile, le raccourci et les étendards rouges ou bleus, c’est cela le seul vrai poison, celui qui fait crever des bonshommes. Quand la politique devient une guerre des gangs, elle cesse d’être de la politique.

Les « victimes » vont vouloir faire interdire des groupuscules. Ce sera leur victoire. Un calcul bien miteux, loin du prix d’une vie toute neuve, qui donnera l’illusion que la droite de la droite ne peut exister. Je plains  ceux qui se contenteront de ce passe-passe. Toute société sécrète du nazi et ce n’est pas une interdiction qui y changera quoi que ce soit.

Mais, peut-être que cela fait partie du « jeu », non ? Sans épouvantails, sans ennemi, que ferait la gauche de la gauche ? Que se passerait-il si il fallait, d’un coup, passer des mots aux actes ? On commencerait par nier l’existence de tout ce qui dérange.

C’est le propre de tous les modèles extrêmes que de ne pas pouvoir tolérer les divergences, les particularismes. On veut tout aligner, faire une taille unique.  Tout le monde chausse du 42 parce que le Grand Chef chausse du 42. On connait la suite.

Publicités

C’est reparti ?

En quittant Montréal, j’avais également décidé de quitter ce blog. Après tout, il faut je crois savoir marquer les ruptures. Bien m’en a pris, d’une certaine façon, car cet adieu m’a propulsé dans le confort douteux mais superbement égocentrique de Facebook. Ce moelleux mélange de privé et de public, d’accéssible et de diversifié, ce chariot de desserts ou ce buffet d’entrées social et digital m’a apporté peu ou prou ce qui remplit mes journées d’honnête salarié. Je « communitymanage » à tour de bras.

Mon loisir étant devenu une part non négligeable de mon ouvrage quotidien, n’est-il pas normal, au fond, que je m’en départisse un poil au profit d’écrits plus longs et moins répandus, moins illustrés aussi. Bienvenue à ceux qui aiment me lire et qui savent le dire.

Et tant pis pour les autres.

De passage à Montreal

ISP ma tête ?

Petits amis français qui râlez tant et plus au sujet de vos fournisseurs d’accès internet, venez gouter au « service » canadien et vous serez calmés. Ici, on est trés polis, un peu plus chers et bornés comme des briques. Aprés un an chez Bell – opérateur historique – à payer un FTTH a 7Mb/s qui donnait selon les jours de1 à 2 Mb/s max avec un volume de trafic mensuel cappé à 40 Go, je viens de passer chez Videotron – le cablo-operateur privé. Hélas, le modem cable restreint les adresses MAC et ma belle bone Airport « snow » – belle conne Eva dans Wall-E – ne parvient pas à se faire reconnaître. Ce gros con de modem Arris noir ne lui cause pas pantoute. C’est un souci connu, discuté sur le web, mais le cablo semble ne pas trop prendre la mesure des emmerdes que cela peut engendrer chez ses clients. Qui plus est, cet ISP issu du groupe global de la famille Quebecor Pelladeau se permet des bricolages vaseux avec les DNS. Controlant une partie de la presse, il semble croire que ses pratiques un peu conservatrices ne feront jamais suffisament de remous pour émouvoir le bon peuple. On verra.

En suite, la joute verbale entre eux et moi

Lire la suite ‘ISP ma tête ?’

Retour à la job

Eh oui, après une merveilleuse virée genre « road trip » extreme de Montreal à Montréal en passant par Plattsburg, Lake Placid, Lake George, Stockbridge, Hyde Park, Manhattan, Newport, Cape Cod, Boston et le Vermont sous la pluie, me voila parti pour manager le Multimedia Content Creation Team tout neuf de chez Toon Boom Animation. Vaste challenge dans une entreprise qui tente de sortir plus de cinq nouveaux produits avant la fin de l’année

On a qui plus est pris l’option de réduire un peu notre voilure montréalaise en optant pour un appartement moins élyséen mais aussi bien place et mieux climatisé.

Le chambardement est en aout cet année. Septembre sera délicieux.

Et c’est ainsi qu’Allah est loin.

Un coup de faux

Ce matin, j’ai décidé d’inaugurer un nouveau parc de loisirs pour mes neurones : DANTONQ

Ce bloguounet d’une grande finesse reprend les combines faciles de The Onion en tentant de leur adjoindre du fromage en grains et de la sauce brune pour en faire un odieux ersatz de poutine québécoise.

Mon CSS pue. Mon design officiel est limite dangereux. Mes citations des originaux sont non-indexables. Mais le fun de la réécriture est hélas suffisament énorme pour que je persiste quelque temps.

Le futur qui fait bip

Dans la série « mais qu’est-ce qu’on pourrait bien inventer », je vous propose la page web qui compte le nombre d’humains disposant d’un téléphone mobile. A la vitesse à laquelle se déroule ce compteur improbable, nous serons à peu près tous reliés à une antenne vers 2012. Si je crois possible que nous finissions avec un taux d’équipement proche de 80%, un cinquième de l’humanité devrait vivre sans hochet par manque de ressources (à moins que les états ne décident que l’accès gratuit au réseau fait partie des droits universels).

Allez, une petite prédiction ? Nous allons TOUS globalement passer du PC vers le mobile + afficheur distinct dans les années qui viennent. La synchro de données sera alors un gag du passé, comme les sonneries de téléphone dans Derrick.