Ceci est la mie de mon corps

La farce morbide prend des airs de business. Je viens de croiser une bonne vidéo montant le boulanger viet qui sculpte des bouts de cadavres en pain en train de créer et de commercer. C’est à la fois moins glauque que Von Hagens et plus dérangeant qu’un vrai accident de la route. Ah, foutu rapport au corps.

Ayant commis quelques visages extra-terrestres version Roswell avec de la pate brisée, je peux comprendre le fun du petit gars souriant quand il taquine ses patons au point d’en faire des pieds crédibles mais que dire des clients ? Mes aliens étaient servis à des copains consentants pour la gloire de David Vincent, pas pour faire des mouillettes avec le dernier des tabous.

Je reste interdit.

« Toto, vas acheter un bras aux 7 cèrèales, c’est pour faire crever mamie de trouille ».

Eh oui, quand je suis interdit, il m’arrive d’improviser de bien foireuses histoires de Toto.

1 Response to “Ceci est la mie de mon corps”


  1. 1 Fred Brunel août 18, 2008 à 11:04

    Je trouve ca super grave. Franchement, y’a des gars qui ont quelques problemes psychologiques.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :