Faire fi de la féraille

Je ne résiste pas à la tentation de partager avec mon cher lecteur cette vidéo de propagande que BMW offre au dernier produit de son studio de design.

Cela ressemble un peu au mariage d’un roadster Z4 et d’un Zeppelin (un deltaplane emballé par Christo serait peut-être plus juste). Cette voiture est composée d’un squelette léger et motorisé et d’une « peau » textile tendue. L’idée de ce concept baptisé GINA consiste à changer radicalement de point de vue quant à la place des matériaux et à leurs rôles respectifs. On y gagne au passage beaucoup de poids, une construction et des modes de réparation très défférents ainsi que quelques possibilités esthétiques nouvelles. C’est quand il se permet ce genre de divagation que le design prend tout son sens.

la GINA de BMW renoue avec la tradition initiale des carosseries à montants tendus de tissu qui, comme les fuselages des premeirs aéroplanes, permettaient à des moteurs peu puissants de trainer des volumes habitables convenables jusqu’à ce que les alliages légers soient mis au point. Les designers ont toutefois ajouté quelques cinétiques de grande beauté comme les portes sans charnière visible ou les paupières des phares. La recherche de la légereté induierait-t-elle de la beauté ? L’optimisation est séduisante.

0 Responses to “Faire fi de la féraille”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :