Gagner des euros, payer en dollars

Depuis quelques heures, l’Euro vaut plus de 1,50 dollars US… ou canadien. Sans être un spectateur avisé des taux de change, j’avais bien remarqué que le dollar avait tendance à s’écraser un peu l’hiver pour mieux pomper les devises étrangères en été. Mais, en un an, cette gym vient de me faire « gagner » plus de 10% de pouvoir d’achat brut. Si on ajoute à cela le fait que le Québec veille à ne pas trop bousculer son marché alimentaire, c’est du coup un bon morceau du coût de la vie qui évolue positivement pour le nouvel immigré canadaien que je suis. J’en viens même à penser que, du coup, ces ruptures rapides de valeurs financières peuvent engendrer des mouvements de population plus imprévisibles qu’on veut bien le dire. On parle de ces retraités qui partent se mettre au chaud à Bali ou au Costa Rica, vivant comme des princes de leurs retraites en euros. On voit aussi des petits finauds rastas branchés ragga ou hard tek venir « passer l’été » à Montréal car la teuf y est moins chère qu’en France. On nous parle aussi de ces futurs réfugiés climatiques. De fait, le volume de personnes transportées par l’aviation civile n’a jamais enregistré une croissance annuelle aussi forte. Alors ? Tous routards ? Tous prets à plier les gaules pour éviter de payer trop cher le fait d’avoir des racines ? Pas encore, heureusement… mais ça s’en vient.

0 Responses to “Gagner des euros, payer en dollars”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :