Playstation en intraveineuse

Vous allez croire que je fais une fixette sur la futurologie en ce moment mais Raymond Kurzweil est intervenu hier à San Francisco dans le cadre de la GDC pour exhorter le monde du jeu vidéo à se préparer aux révolutions techniques qu’il entrevoit pour les deux décenies à venir. Il a décrit un futur ou la miniaturisation permettrait de créer des sortes de céllules synthétiqus intelligentes capables d’aller jouer des tours à nos systèmes cognitifs, de mélanger du virtuel à notre réel. Voila une vision bien positive des nanotech et de leurs applications médicinales. A cette échelle, un organisme autonome capable d’influer chimiquement sur son environnement d’appelle un microbe. Qui, dans 20 ans, acceptera de se faire « polluer » pour le plaisir d’une simulation ? Il faudrait de sacrés game designers pour me convaincre. Je propsoe que quelqu’un se dévoue pour jouer à Grand Theft Auto sous LSD pendant un après-midi et on reparlera du futur sous une forme plsu concrête.

Un lien vers un point de vue autrement plus développé que le mien, celui de Rudy Rucker.

0 Responses to “Playstation en intraveineuse”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :