Dire moins, dire mieux

Le mois dernier, cette très modeste page s’est contentée de 7 posts courts en français en lieu et place des 30 feuillets bilingues des mois précédents. Des échanges que j’ai eu avec vous tous, mes lecteurs préférés, il ressort que nous avons parlé bien plus de ces quelques sujets que de la masse de machins dont j’abreuvais ce bout de WordPress pendant les derniers mois de 2007. Même à l’échelle d’un micro lectorat, le »trop » dans « trop d’info tue l’info » est très vite atteint. Nos cervelles de grands singes omnivores ont encore bien du mal à digérer une trop grande diversité de sujets d’interêt. Je l’avais vérifié en « vendant » des jeux via l’interface minimaliste des téléphones mobiles ou en faisant des « unes » de magazines mais la persistence de cette regle à l’échelle de la communication individuelle est une révélation. Pour produire un signal clair, comestible pour les autres, il faut commencer par limiter drastiquement sa capacité de communication, la focaliser. La restriction est le siège de la créativité ; profitons-en.

0 Responses to “Dire moins, dire mieux”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :