Tombera, tombera pas

Comme des gamins blasés rendus à attendre que la maison prenne enfin feu, les plumes du web s’excitent au gré des éternuments hivernaux des grandes bourses mondiales, espérant raconter les premiers instants du « grand déclin tant attendu ». Sommes-nous devenus tellement spectacteurs de tout que nos reflexes de survie ont disparu ? Est-ce un problème d’échelle ? Quand on entend que nous bouffons en 1 an ce que notre planête à mis 100 000 ans à préparer, quelle est la mesure exacte de notre réaction ?

2 Responses to “Tombera, tombera pas”


  1. 1 lucas3d janvier 22, 2008 à 6:19

    Après quelques discutions a mon travail, je me rend compte qu’il existe une si grande différence entre les personnes conscientisés et les autres que je suis bien pessimiste pour le futur..


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :