CitizenSide : l’AFP fait dans l’info 2.0

En se payant ScoopLive, l’Agence France Presse se positionne sur le marché montant du « montres un peu ce que tu as et je te dirai combien ça vaut ». Au lieu de persister à envoyer des journalistes peu informés des réalités de la rue dans les manifs de jeunes, n’est-il pas rationnel d’acheter les ‘tites images crasseuses ramenées par les survivants ? Après tout, il ne s’agit que du matériau de base de la dramatisation, le montage numérique pouvant aisement transformer à peu près n’importe quoi en actu d’entrée de journal. J’hésite entre brailler « rosebud » ou évoquer la fin des maronniers.

0 Responses to “CitizenSide : l’AFP fait dans l’info 2.0”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :