Overdose de raviolis

Aurions-nous trop bouffé de pub télé ? Il semble que l’art majeur de la réclame pédale dans le yaourt depuis que la technologie nous permet de l’éviter. Enregistreurs numériques, torrents de Desperate Housewives, zapping adéquat, on peut se soutraire aux séances de publicités sans trop se compliquer la vie. Des études démontrent même que le matraquage ne touche désormais efficacement que les plus jeunes. La pub en ligne, sensée être plus efficace car plus ciblée a su avaler les budgets sans garantir l’impact de la TV ou du cinéma. Des petits futés proposent donc de recréer ce lien si cher aux annonceurs en fabriquant de toutes pièces de sites sensés vendre la pub : Honeyshed, fait le coup du téléachat en ligne, Firebrand compile les publicités dans un catalogue. Brillant, fignolé mais pathétique. Même le « product placement » qui a envahi la production cinématographique tourne au désastre, polluant les James Bond plus que tous les autres films d’action. A propos de cinoche, je suis allé voir « 99 francs », le film tiré du bouquin de Frédéric Beigbeder : j’ai payé plus de 9 euros pour voir un film très bien fait sur le monde de la pub dans les années 90… précédé d’un tunnel de pub de près d’un quart d’heure. Overdose ! Dois-je vous dire ce que je pense des dealers assez cons pour tuer leur clientèle ? Bill Hicks disait : « if you are in marketing or advertising, please go kill yourself » (marketeux et publicitaires, suicidez-vous par pitié). Demande exaucée.

0 Responses to “Overdose de raviolis”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :