Contrôle d’identité québecoise

Ainsi, la France entend se doter d’une politique d’immigration offensive ? Bienvenue au Québec, petits amis hexagonaux et bonne chance. Car si le calcul économique consistant à combler les fondations de la pyramide des ages avec des « étrangers » se passe bien sur le papier, il en est tout autrement quand les chiffres se transforment en bonshommes avec chapeaux bizarres et valises, diplômes rédigés en zoulou, fatmas reveches et gamins colorés à l’aéroport. Mes voisisn québecois, en démocrates civilisés qu’ils sont, tentent de se convaincre actuellement que le frein majeur à l’intégration des nouveaux venus est la maîtrise de la langue française. Argument recevable car c’est à la fois « non-faux » et totalement valorisant pour les efforts consentis pour preserver le français. Je vois pourtant le problême ailleurs, dans la difficulté excusable d’un peuple qui féraille pour sauveagrder son identité à débrancher les mécanismes de protection dont il s’est doté. A une autre échelle, les corses accueillent trois fois moins de nouveaux arrivants et les guerres communautaires font pourtant rage. Bizarrement d’ailleurs, ce sont les mêmes communautés qui posent problème ici et dans les banlieues de Bastia. La mondialisation et les beaux calculs migratoires excluerait-elle un peu trop facilement les identtiés qui définissent encore, et pour un bon bout de temps, les peuples ?

0 Responses to “Contrôle d’identité québecoise”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :