Chouette, ils ont ma thaï

De Bordeaux à Montréal, le père de famille moderne troque son peu viril monospace pour les joies de la bicyclette alors même que ses femmes gardent leurs tongs jusqu’au milieu de l’automne. Ainsi, les manufactures de chaussettes et de bagnoles à papa tombent doucement en miettes et les centres de nos villes redeviennent respirables et plein d’orteils. Depuis que la Chine s’est éveillée, elle nous transforme doucement en vietnamiens des années 70 à coups de simplifications bien commercialisées. La prochaine pourrait être ce pantalon de miséreux. Pas de ceinture, pas de poches, une seule taille pour tous et un look entre « vacances à la plage » et « chomage à rallonge ». Faut-il anticiper la suite et faire un stock de chapeaux chinois ?

1 Response to “Chouette, ils ont ma thaï”



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :