A cure for our forecoming digital Alzheimer ?

As reported here, Scientists from the University of Pennsylvania are harvesting auto-assembled nanowires capable of storing computer data for 100,000 years. Tests showed extremely low power consumption for data encoding (0.7mW per bit). They also indicated the data writing, erasing and retrieval (50 nanoseconds) to be 1,000 times faster than conventional Flash memory. Amazingly, such speeds would eliminate the difference between « active » processor memory and data storage, enabling for instance 0-second transfer boot times. 

0 Responses to “A cure for our forecoming digital Alzheimer ?”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :