Tamago Yaki

Après avoir abandonné son chien AIBO et tenté de nous vendre un singe et une console de jeux pour cadres supérieurs, SONY dévoile Rolly, une espèce de kinder surprise décadent qui fait boum quand il tombe, ping quand il tourne et tchlang quand on shoote dedans.

SI ça fait du bruit sans raison, que ça bat des ailes en courant dans tous lesz sens et que c’est vaguement enervant à regarder, c’est que c’est une poule. Il semble pourtant que les inventeurs du walkman et autres rotissoires de l’enfer (c’est comme cela qu’on nous vendait la première Playstation en France) aient repris à leur compte le cahier des charges du galinacé moyen pour « pondre » leur Rolly. Nous sommes donc face à la convergence manifeste entre l’oeuf, la poule, le ghetto blaster et le danseur de hip-hop.

J’aurai pour ma part préféré un frigo qui va faire les courses tout seul ou un téléviseur qui évalue en continu la chaîne la moins pire mais le Japon a semble-t-il opté pour un très long sepuku, comme tente de le démontrer le dernier proto de Nissan.

0 Responses to “Tamago Yaki”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :