Et les gibis riaient, riaient…

Gloire à Jacques ROUXEL qui, après avoir bercé mon enfance par le truchement de la voix de Claude Pieplu et des malheurs Shadocks, s’avère une nouvelle fois visionnaire en ayant prévu une société ou tout le monde pompe… sauf le roi, le sorcier-plombier, ce fou dangereux de professeur Shadocko et, bien évidement, le capitaine pirate. Ici, on lira em angliche comment des proprios de salles de gym font suer leurs clients pour éclairer leurs locaux de torture. Même si, comme beaucoup, mes heures de vélo-rameur me sembleraient moins vaines si l’énergie en était recyclèe, je préfère encore revenir à la bougie et garder mes forces pour le labeur des champs, l’ouvrage à l’atelier et la fornication.

About these ads

0 Responses to “Et les gibis riaient, riaient…”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :